Foyer de Grenelle : Nous, jeunes de cent ans !

       Le 7 avril 2019, le Foyer de Grenelle a tenu son assemblée-générale et fêté ses cents ans.

7 avril 1919 : nous voilà, Foyer de Grenelle, association régie par la Loi de 1901.

7 avril 2019, nous soufflons avec joie -et gravité !- nos cent bougies ! Un vrai événement de la rue de l’Avre, qui nous a rappelé le sens de notre engagement, du partage. Une fête collective et un ré-affichage du sens retrouvé. Au sens propre du terme ! Nous avions, en effet, « exhumé » nos vieilles affiches d’avant le numérique, d’avant même la sérigraphie quatre couleurs !  Par exemple, celle qui invitait notre collectivité, à une grande réunion publique au Vélodrome d’Hiver, le 10 novembre 1945, avec les Pasteurs  Marc Boegner, J.P.Benoit, F. Bosc et P.Maury. Ou encore,  celle du « Mouvement Evangélique Ouvrier », convoquant un meeting, un dimanche 11 avril,  Salle du Foyer de Grenelle, autour du slogan : « Dans la lutte ouvrière pour la justice ».

Tous ces documents historiques, ainsi que les fac-similé des couvertures de l’AMIDUF de nos temps héroïques, sont exposées dans notre grande salle, pour jusqu’à la fin du mois de juin. Allez les voir, les apprécier ! Elles sont les témoignages que l’eau a bien coulé sous le pont de Grenelle, mais qu’aussi nous restons dans le droit fil de nos engagements…Mais nous nous tournons résolument vers l’avenir. Avec une identité nouvelle qui affiche le dynamisme et l’espoir, des résolutions, développées par les rapports moraux, d’activités et financiers, bien nourris, présentés lors de notre Assemblée Générale. Et, bien sûr, avec la déclinaison de notre projet social.

Bien nourris, aussi au sens propre. Grâce « à la brigade cuisine » valeureuse, réunie autour de Jean-Marc, Henryk, Yannick, Christiane, Alcidies, qui nous a concocté un traditionnel et néanmoins savoureux  couscous, servi des gâteaux de pâtissier superbes, le tout illuminé de bougies et arrosé de « bulles », avec une animation en chanson et avec Epitaphe et Olive, deux clownettes, de l’Hôpital Necker…Ah, France éternelle !

Mais, nous l’assumons ! Ici, nous ne sommes pas seulement un lieu de prestations que nous servons à des accueillis, mais aussi un foyer de partage, qui nous concerne, nous aussi, les salariés, les bénévoles….

Paru dans l’Ami du Foyer de Grenelle n°385