Communiqué

Communiqué après l’AG des 26 et 27 mai 2018

La Mission Populaire Evangélique de France (MPEF ou Miss Pop) a vécu une étape importante de sa longue histoire les 26 et 27 mai 2018 :

Réaffirmation de sa vocation et modification de son organisation.

Réaffirmation :

  • Réunis en Assemblée Générale, les personnes membres de la MPEF, engagées dans les 12 Fraternités ou au sein de la Miss Pop, ont discuté et adopté un texte d’orientations. Des débats est ressortie la demande forte de renforcer les liens, les collaborations et la solidarité au sein de la MPEF. Ces échanges ont exprimé l’attente de plus d’appui du national et de plus de coopération entre les Fraternités.

  • L’Assemblée Générale a redit aussi que la MPEF restait fondée sur la volonté de vivre, au cœur de ses engagements, l’articulation entre les dimensions sociale, politique et spirituelle. C’est là la vocation spécifique de la MPEF au sein de la société et du protestantisme français. Elle a souhaité approfondir la manière de pratiquer une vie spirituelle ouverte à tous et génératrice de communauté et de collectif, dans le contexte particulier actuel de la laïcité française.

Modifications :

  • Pour répondre à ce désir de coopération, mais aussi pour se conformer aux évolutions juridiques et fiscales, les membres de la MPEF et les Conseils des Fraternités avaient été invités à travailler depuis près de 2 années à une modification importante de l’organisation collective du Mouvement qui s’est traduite par l’adoption de nouveaux statuts et règlement intérieur.

  • La MPEF – qui restera membre du collège des Eglises de la Fédération Protestante de France – a décidé de s’organiser, non plus selon la loi de 1905 mais selon la loi de 1901, et de demander la Reconnaissance d’Utilité Publique.

  • L’Assemblée Générale a aussi décidé une évolution importante de la gouvernance de l’association nationale : Elle devient une Union de Fraternités et de membres individuels. Pour signifier concrètement cette implication des Fraternités dans la gestion de la MPEF, le Comité National sera dorénavant composé de personnes engagées dans les Fraternités (dont le nombre sera au moins égal au nombre des Frats) en plus d’autres personnes. De même, pour renforcer la cohérence de cette nouvelle Union que devient la MPEF, la majorité des personnes membres des bureaux et conseils d’administration des Frats devra également être membre de la MPEF.

Une pertinence à redire – Une collaboration à construire :

  • Le pasteur Clavairoly, président de la Fédération Protestante de France a exprimé, avec d’autres partenaires présents, une vraie attente envers la Mission Populaire, avec sa pratique particulière, sa volonté de vivre l’Evangile en milieu populaire, de partager une recherche de sens avec tous, de pratiquer une action sociale émancipatrice et de situer ses engagements dans une espérance politique.

  • La nouvelle organisation de la Miss Pop va se mettre en place dans l’année à venir. Elle devrait permettre aux Fraternités de travailler plus en commun, de s’engager dans une vie nationale renforcée, et surtout de tenir et développer ce qui fait l’originalité de la Miss Pop : sa manière de répondre aux enjeux contemporains par l’action sociale, le partage communautaire, le plaidoyer politique. Trois façons de partager et de recevoir un sens pour nos existences personnelles et collectives.

Paris, le mardi 29 mai 2018