Actions

Soutenir les enfants et leurs familles

Soutenir les enfants et leurs familles pour grandir et trouver ensemble sa place dans un monde meilleur…

✓ Accompagnement à la scolarité :

« … il n’y a de fatalité ni dans l’injustice, ni dans l’oppression, ni dans l’échec… »

Soutien dans les apprentissages scolaires, accompagnement des parents dans la compréhension du système éducatif et dans les relations avec l’école, réfléchir à son orientation, activités éducatives…

Action présente dans 4 Fraternités.

  • 133 élèves de primaire.
  • 116 élèves de collège.
  • 34 lycéens.
  • 96 bénévoles.

✓ Loisirs jeunesse :

Comprendre le monde, s’initier aux pratiques artistiques, écouter un conte, pratiquer un jeu de société, aller au théâtre, au cinéma, à des concerts de musique classique, réaliser une fresque, aménager un terrain, partir en vacances dans une famille d’accueil… Activités en com- plément des accompagnements à la scolarité ou dans le cadre de centres de loisirs (ALSH) les mercredis et/ou pendant les vacances scolaires.

Action présente dans 7 Fraternités (dont 3 dans le cadre d’un centre de loisir/ALSH). Pour 343 enfants et jeunes de 6 à 16 ans.

  • À la Fraternité de la Belle de mai (Marseille), un groupe d’ados du quartier a peint une fresque et aménagé un terrain avec un collectif d’architectes.
  • À La Miss’ Pop de Trappes, dans les ateliers citoyens on apprend à fabriquer des théories du complot pour mieux les déconstruire.
  • À la Maison Ouverte (Montreuil), des mineurs exilés apprennent la musique ensemble et vont élargir leurs créations au chant, à la peinture, au dessin…

✓ Soutien à la parentalité :

S’amuser et partager des moments en famille (bricoler, faire de la pâtisserie, partager un repas…), être aidé dans les difficultés sociales et administratives, se retrouver entre parents autour d’un café pour partager ses expériences, être informé sur les possibilités de départ en vacances, partir en vacances ensemble, découvrir un musée ou la mer, aller au spectacle, faire la fête (Noël, Chandeleur, fin d’année…) ensemble avec des personnes de tous les âges.

Action présente dans 8 Fraternités.

  • À Paris XIe, Le Picoulet a organisé une semaine de la parentalité avec les associations et services publics du quartier.
  • À la Frat’aire du pays de Montbéliard, l’accompagnement social pour une meilleure inclusion sociale s’adresse aux individus mais aussi aux familles.
  • À la Fraternité de La Rochelle, les familles menacées d’expulsion locative sont aidées pour trouver des solutions.

Faire vivre le quartier, pourvoir agir, démocratie

Faire se rencontrer les habitants dans leur diversité pour s’amuser, (se) découvrir, débattre, prendre en main l’avenir du quartier…

✓ À la rencontre de la culture dans un esprit d’éducation populaire :

« …militer pour une laïcité qui favorise et garantisse le libre débat des convictions et la libre collaboration des personnes… »

Des concerts, des chorales, des ateliers de dessin ou de peinture, des sorties pour des spectacles, des expositions, des visites, pour découvrir les bibliothèques et ludothèques,…

Action présente dans toutes les Fraternités.

  • À La Fraternité de Nantes, pendant deux jours, le « Festival de l’Amiral » mixe les musiques et les populations.
  • Au Picoulet (Paris XIe), un « Jardin des livres » permet aux parents et aux enfants de lire ensemble des histoires.
  • À La Fraternité de Rouen et à celle de la Belle de mai (Marseille), des sorties sont organisées dans le quartier et la ville pour découvrir que le beau et l’étonnant sont parfois au coin de la rue.

✓ Soutien à la vie associative et au développement du pouvoir d’agir des habitants.

Accueil des associations pour leurs réunions, animation des initiatives inter-associatives, groupes de parole et d’initiative des habitants…

Action présente dans toutes les Fraternités.

  • Au Foyer protestant de la Duchère (Lyon), tous les jours à 11h, des habitants se retrouvent pour échanger des nouvelles et éventuellement prendre des initiatives.
  • À La Maison Ouverte de Montreuil, les associations et collectifs d’associations et d’habitants sont accueillis et accompagnés lors de leur création.
  • À La Frat’aire du Pays de Montbéliard, on fait participer les personnes concernées à la journée mondiale pour les droits des femmes et à celle pour le refus de la Misère.

✓ Faire la fête et penser le monde ensemble pour le changer vers plus de Fraternité.

Réunir les habitants d’un quartier pour des fêtes et des débats pour penser ce que l’on vit et les transformations du monde.

Action présente dans toutes les Fraternités.

  • À La Maison Verte (Paris XVIIIe) les débats « Semons nos lendemains » explorent les chemins d’un avenir plus fraternel avec les humains et la terre.
  • À la Fraternité de Saint-Nazaire, six fois par an (Halloween, Chandeleur, Noël…) des mini-fêtes sont organisées dans un esprit de solidarité.
  • Au Foyer protestant de la Duchère (Lyon) depuis 25 ans le groupe interreli- gieux Abraham échange, organise des visites de lieux de culte, des expositions par exemple sur les jeunes et la foi.

 

Promouvoir l’intégration et l’autonomisation

Assurer le nécessaire pour la dignité de chacune et de chacun.

✓ Apprendre le français et se repérer dans la société française :

« … avec les ouvriers, les étrangers, les pauvres et les exclus, rendre la terre habitée, habitable et fraternelle… »

Apprendre à lire et écrire la langue française, comprendre les administrations, faire des visites d’expositions, assurer la réussite aux diplômes (DILF/DELF)…

Action présente dans 9 Fraternités qui :

  • Accueillent 1102 personnes grâce à 189 bénévoles.
  • À la Miss’ Pop’ de Trappes, des femmes du cours de français ont été initiées à la plomberie.
  • À La Maison Verte (Paris XVIIIe) et Marseille, des mineurs isolés apprennent le français, dans le cadre ou en dehors des dispositifs officiels.
  • À La Fraternité de Saint-Nazaire, des migrants participants aux cours de français deviennent bénévoles de l’accueil social.

✓ Avoir une adresse, trouver un toit :

Recevoir son courrier pour accéder à la CMU, à l’AME, au droit d’asile… Trouver un hébergement temporaire pour se relancer dans la vie.

Action présente dans 3 Fraternités qui :

  • Offrent une adresse postale à 2304 personnes grâce à 81 bénévoles.
  • 1 Fraternité héberge une trentaine de personnes par an.
  • À la Fraternité de La Rochelle, les gens du voyage ont une adresse, sont accompagnés pour leurs droits sociaux, l’accès à la santé, la scolarisation, la sédentarisation.
  • Au Foyer de Grenelle (Paris XVe), les demandeurs d’asile encore hors-procédure trouvent une adresse.

✓ Manger et s’habiller :

Trouver des vêtements de seconde main gratuitement ou pour pas cher, venir prendre un repas, être associé à sa préparation et rencontrer des personnes, échanger, trouver de la chaleur humaine.

Action présente dans 8 Fraternités.

  • A la Miss’ Pop’ de Trappes, « Les dîners en famille » accueillent des familles comme au restaurant, occasion d’un moment ensemble et d’information sur l’alimentation, le sommeil, l’autorité…
  • Au Foyer de Grenelle (Paris XVe), un jour par semaine, une équipe de bénévoles et de personnes accueillies offrent un repas à une trentaine de personnes avec les produits glanés au marché le matin : « glaner, partager, cuisiner »…
  • À la Fraternité de Nantes, le « Véti-bric » permet à chacun de trouver objets et vêtements à petits prix et offre des emplois d’insertion à des personnes en difficulté.

L’accueil de tous sans distinction

Accompagner les plus en difficulté à retrouver leur place dans la société.

✓ Accueillir et accompagner dans les démarches sociales :

« …œuvrer avec toutes celles et ceux qui travaillent dans les mêmes perspectives fraternelles pour que la dignité remplace le mépris… »

Accueillir chaque personne avec chaleur et écoute, autour d’une bois- son chaude, l’aider à poser ses problèmes et savoir par où commencer, trouver un hébergement pour le soir, l’aider pour entreprendre les dé- marches et grâce à des écrivains publics rédiger les courriers et remplir les dossiers nécessaires…

Action présente dans 11 Fraternités.

  • À la Fraternité de Marseille, l’accueil se double d’un « Chat beauté » : un atelier d’esthétique social où des soins à prix solidaires participent à la revalorisation de chacun.
  • À la Fraternité de Nantes, la « médiation animale », la présence d’un chat, d’un lapin ou d’un chien facilite la discussion.
  • À la Fraternité de Saint-Nazaire le vendredi, les accueillis continuent à midi en cuisinant ensemble.

✓ Dépasser la fracture numérique et retrouver un travail :

Des ordinateurs à disposition, des bénévoles et des salariés pour apprendre à s’en servir, être accompagné pour retrouver un projet personnel, pour retrouver un emploi.

Action présente dans 8 Fraternités.

  • Foyer de Grenelle (Paris XVe), des bénévoles accompagnent les demandeurs d’emploi pour réfléchir à leur projet professionnel ou à une création d’activité, toutes les semaines les demandeurs d’emploi échangent dans le groupe « Troc’ idée ».
  • Au Picoulet (Paris XIe), l’espace public numérique a animé la création d’un blog de quartier avec les habitants.
  • À la Fraternité de La Rochelle, 25 personnes en moyenne passent par le chantier d’insertion dans les métiers du bâtiment et des espaces verts.

✓ Partir en vacances : Accompagner les familles pour organi- ser leurs vacances, leur proposer des séjours qui permettent aussi des apprentissages en famille et avec d’autres familles, des sorties à la mer, dans des fermes…

Action présente dans 7 Fraternités.

  • Au Foyer de La Duchère (Lyon), pendant l’été, des familles ou des enfants seuls sont accueillis par d’autres familles pour des séjours d’une à trois semaines.
  • À la Frat’aire de Montbéliard, les séjours de vacances permettent de comprendre l’histoire sociale d’une région : l’industrie dans la région lyonnaise, l’économie sociale et solidaire dans les Cévennes, etc.
  • Au Picoulet (Paris XIe), les familles auto-financent leurs vacances en organisant des activités comme un bar à soupe.

Ouvrir des nouvelles perspectives

Ouvrir de nouveaux chemins, ne laisser personne sur le bord de la route.

✓ Construire un monde respectueux de la planète :

« …vivre et manifester l’Évangile dans le milieu populaire, en solidarité avec ses luttes, ses espoirs, ses tâtonnements »

Dans la gestion des locaux comme des activités, se soucier de l’impact écologique. Organiser des actions qui font rimer écologie et solidarité pour mettre les milieux populaires au cœur de la transition écologique.

Action présente dans toutes les Fraternités.

  • À Nantes, Marseille et au Foyer de Grenelle (Paris XVe), des potagers sont l’occasion de rencontres entre générations et personnes de milieux différents.
  • À la Frat’Aire de Montbéliard, de multiples opérations de récupération alimentent une ressourcerie qui permet l’organisation d’une boutique, de « bourses à tout » et de stands sur les marchés de Noël de la région.
  • Le Foyer de Grenelle (Paris XVe) organise régulièrement un Repar Café et accueille plusieurs AMAP (association pour le maintien de l’agriculture paysanne).

✓ Se soucier de la santé de chacun :

Aller vers les personnes les plus éloignées des structures de santé, profiter des moments de convivialité – fêtes, vacances, repas – pour tra- vailler les questions de santé, en premier lieu d’alimentation.

Action présente dans 6 Fraternités.

  • À La Rochelle, une infirmière suit les personnes accompagnées socialement à la Fraternité.
  • À la Fraternité de Saint-Nazaire, une permanence six fois par an permet à l’occasion de dépistages (par exemple VIH) de faire un point sur la santé de chacun pour être ensuite orienté.
  • À La Fraternité de Rouen, à l’occasion de la fête de Noël, les enfants du soutien sco- laire ont présenté un spectacle sur l’équilibre alimentaire.

✓ N’oublier personne :

Être attentif aux personnes qui « passent à travers » les dispositifs sociaux, aux personnes stigmatisées, oubliées, discriminées…

Action présente dans toutes les Fratenités.

  • À La Rochelle, la Fraternité domicile 353 « gens du voyage », leur propose un accom- pagnement socio-éducatif : scolarisation, action contre l’illettrisme, accompagnement des projets de sédentarisation…
  • À Nantes, parmi les trois chorales de la Fraternité, Fratisimila fait chanter des personnes en situation de handicap mental.
  • À Nantes, à La Maison Verte (Paris XVIIIe) et à la Maison Ouverte, des actions ont lieu en direction des mineurs migrants isolés : culture, cours de français, découverte des métiers, sport…
  • À La Maison Verte, un culte par mois est traduit en Langue des signes.